1) L’absence est programmée :

L’employeur peut programmer en amont les congés de son salarié pendant son absence

2) L’absence est non programmée : hospitalisation par ex.

L’employeur doit continuer à rémunérer son salarié pendant son absence
Si l’absence se prolonge (souvent + 1 mois) :

Le bénéficiaire peut licencier son salarié en respectant la procédure

En cas de contentieux, c'est le conseil de prud'hommes qui détermine si la durée de l'absence du particulier employeur justifiait le licenciement du salarié.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !